img_logo_impression Bargilliat

Fonds Bargilliat - historique

Ancien élève de Polytechnique et directeur de l’Office technique de l’imprimerie, Alain Bargilliat (1894-1976, né à Rochefort-sur-Mer) a fait carrière en tant qu’ingénieur chez Marinoni, fabricant de presses d’imprimerie dans les années cinquante.

Il devint ensuite le collaborateur de M. Hemerlé au sein de l’Institut National des industries et des arts graphiques (INIAG), où il exerça en particulier les fonctions d’expert auprès des tribunaux, ce qui l’incita à réunir une abondante documentation sur les métiers des industries graphiques.

Alain Bargilliat devint directeur de l’INIAG et signa de nombreux ouvrages et articles sur les arts graphiques.

Le fonds qui porte son nom est donc à dominance technique, réunissant environ 16000 documents d’une très grande diversité classés thématiquement en fonction des principaux maillons de la chaîne graphique.

On y trouve des articles de presse et illustrations, des échantillons de matériaux et de produits imprimés, des photographies de machines, ateliers et procédés, des catalogues de fournisseurs, des rapports de mission et d’expertises, des textes de conférences…

La majorité de ces documents est écrite en français alors que le reste est partagé entre l’anglais, l’italien, l’espagnol et l’allemand.

Le fonds a été offert au musée par la veuve de monsieur Alain Bargilliat, grâce à l’Association des amis du Musée.